Attirer les jeunes sans télétravail n’est plus possible

Démissionneriez-vous, si votre employeur vous refusait le télétravail ? Pour plus de 50% des 18-24 ans, la réponse est oui. Une étude récente dévoile que le travail en présentiel n’est plus attractif, notamment auprès des jeunes.

 

 

Selon le rapport People at Work 2022 : l’étude Workforce View d’ADP Research Institute, plus de la moitié (53 %) des 18-24 ans en France envisagerait de quitter leur entreprise si celle-ci ne leur offrait pas la possibilité de télétravailler. La tendance est d’ailleurs devenue une réalité, puisqu’un jeune sur cinq a déjà franchi le pas.

Les autres générations sont également concernées. 29% des femmes seraient prêtes à démissionner si leur travail était uniquement en présentiel contre 43% des hommes qui revendiquent également le télétravail.

Toutes les générations, en particulier les jeunes sont attentifs au télétravail proposé et en font un critère de choix pour rester dans une entreprise. Le covid a catalysé l’accélération du travail en distanciel, offrant plus de liberté aux salariés. L’on peut comprendre aisément que revenir en arrière est aujourd’hui devenu impossible.

Merci à 20 minutes pour cette prise de parole. Découvrir l’article complet ici « Comment le télétravail est devenu indispensable pour attirer les jeunes travailleurs ? »

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à vous abonner (en haut à droite) afin d’être informé par mail des prochaines publications. 

1 Commentaire

  1. Edouard MERIGAUD Répondre

    Ce post et l’article associé sont particulièrement riches et intéressants, car oui, le télétravail est – notamment chez les jeunes – une des conditions sine qua non d’acceptation d’un nouvel emploi. Cette posture peut entrainer des dilemmes importants lorsque le télétravail et le sens global que l’on veut bien donner (ou rechercher) à sa vie, et au travail rencontrent les méfaits que génèrent le télétravail sur l’environnement.

    Que faut-il choisir? avoir une empreinte minimale sur l’environnement et se déplacer vers son emploi avec des modes de transports doux, ou bien solliciter le télétravail générateur d’un impact non négligeable sur l’environnement. La raison voudra sans doute que l’on mixe entre les deux offres : le télétravail pour éviter de longs et importants déplacements et le lieu de travail si à proximité de son domicile ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *