L’égalité professionnelle, et si on en parlait entre hommes et femmes ?

Malgré les nombreuses avancées sur le sujet de l’égalité professionnelle femmes-hommes, le monde du travail serait-il encore impitoyable pour les femmes ? Auraient-elles le sentiment que le sujet n’évolue pas ou peu ?

LinkedIn en partenariat avec Opinion Way a mené une étude* qui permet de comprendre les enjeux de ces inégalités et d’observer les différences de perception des hommes et des femmes sur la question.

L’égalité professionnelle est un sujet qui divise les femmes et les hommes

La grande majorité des femmes estime que l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes ne progresse pas actuellement en France.

  • Seules 27% des femmes salariées pensent que le sujet a tendance à évoluer de façon positive.
  • Le constat est inverse chez leurs homologues masculins : 53% des hommes pensent que le sujet est en net progrès (53%), soit près du double des femmes !

LinkedIn_Women's Survey_Tweeter_01

 

Le sujet est sensible. Mais quelle est la part de réalité ? Quelle est la part de subjectivité ?

Je vois au moins 2 raisons qui pourraient expliquer ces différences de perception :

1/ La cause du droit des femmes dans l’entreprise est relativement récente.
Un certain nombre de mouvements sur le sujet ont commencé à naitre dans les années 1970 alors que de nombreuses entreprises étaient majoritairement représentées par des hommes. Les femmes ont œuvré pour s’imposer progressivement au sein des organisations. Le vécu des hommes étant bien différent de celui des femmes, il apparait logique qu’aujourd’hui les perceptions sur l’ensemble des questions ne  soient pas les mêmes.

2/ Le sujet est largement relayé par la presse et les entreprises (accords, quotas,…). Il n’est donc pas surprenant de voir que les hommes pensent qu’il est en net progrès. Pour les femmes qui le vivent réellement en tant que principal protagoniste, cela est moins simple et le chiffre montre bien que le sujet est loin d’être résolu !

Cette différence de point de vue se retrouve également dans la perception des pratiques concernant la diversité : 49% des femmes estiment que leur entreprise se préoccupe suffisamment des questions de diversité contre 61% des hommes.

Les points clés à retenir de l’étude

Les femmes estiment que l’évolution dans l’entreprise (responsabilités, salaire, promotion) est plus facile pour les hommes

Les femmes interrogées sont 51% à estimer qu’il est plus facile d’obtenir une promotion ou une augmentation de salaire, quand on est un homme. Quand eux jugent à 61% qu’il n’y a pas de différence selon le sexe.

Les femmes se décrivent comme moins à l’aise dans les temps forts de leur vie professionnelle que leurs homologues masculins

Les femmes estiment qu’il est plus facile de :

  • mettre en avant ses compétences quand on est un homme (70% des femmes contre 44% des hommes qui pensent que c’est plus simple pour eux)
  • faire son auto promotion (63% des femmes contre 34% des hommes)
  • accéder à un poste à responsabilité (61% des femmes contre 40% des hommes)
  • d’obtenir une augmentation ou une promotion (51% des femmes contre 29% des hommes)

Par ailleurs, il est intéressant de noter que :

  • 27% des femmes négocient facilement leur salaire contre 46% pour les hommes
  • 28% de femmes sont à l’aise pour demander une promotion dans leur entreprise contre 49% pour les hommes.

Ces difficultés sont d’ailleurs partagées quel que soit le statut occupé (cadres comme employées). Une large majorité des femmes salariées se déclarent mal à l’aise dans ces moments.

Les femmes et les hommes s’accordent sur l’existence de qualités professionnelles propres aux femmes

Les qualités majoritairement attribuées aux salariés femmes sont l’écoute, l’organisation et la capacité à résoudre des conflits. A l’inverse, les femmes et les hommes sont plus partagés sur l’existence de compétences professionnelles propres aux hommes, seules 53% estiment que les hommes ont des qualités que les femmes n’ont pas, elles mettent notamment en avant la capacité à prendre des risques.

Malgré tout cela, les femmes managers qui se sentent globalement reconnues dans leur management…

79% des femmes qui sont managers se sentent reconnues en tant que manager par l’équipe qu’elle encadre.

…bien qu’être reconnu et valorisé dans son entreprise semblerait plus facile pour les hommes selon une majorité de femmes 

  • 70% des femmes estiment qu’il est plus facile de faire valoir ses compétences pour évoluer dans l’entreprise quand on est un homme alors qu’ils ne sont que 44% à partager cet avis.
  • 70% de femmes pensent qu’il est plus facile d’être reconnu dans son travail par ses pairs quand on est un homme alors qu’ils ne sont que 39% à partager cela.

La progression vers l’égalité entre les femmes et les hommes est réelle, mais cette étude montre que le chemin est encore long. Les femmes seraient-elles encore trop réservées dans certaines situations ? Dans ce contexte, les réseaux sociaux professionnels peuvent jouer un rôle clé et contribuer au développement professionnel.

Dans ce contexte, les réseaux sociaux professionnels sont jugés importants par une majorité de femmes pour valoriser leur parcours

72% femmes (contre 79% des hommes) pensent qu’il est important d’être inscrit sur un ou plusieurs réseaux professionnels en ligne tels que LinkedIn ou Viadeo pour :

  • Se tenir informé des tendances de son secteur d’activité
  • Se voir proposer des postes intéressant

Et 71% des femmes (contre 74% des hommes) pensent que cela est important pour enrichir rapidement leur réseau de contacts.

 

Voici quelques conseils précieux proposés par LinkedIn :

* Méthodologie de l’enquête
Étude réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon représentatif de 1 200 salariés, parmi lesquels un sous échantillon de 600 salariés femmes et un sous-échantillon de 600 salariés hommes. La représentativité des échantillons est assurée selon la méthode des quotas sur les critères d’âge, de région, de résidence, de taille d’entreprise, de statut et de secteur d’activité.
Le terrain a été réalisé du 11 au 23 septembre 2015.

3 commentaires

  1. Ping : L’égalité professionnelle, ...

  2. gaby Répondre

    au delà du salaire, l’égalité hommes – femmes au travail passe aussi par la conciliation vie professionnelle – vie privée qui permet de gérer efficacement les multiples responsabilités du salarié au travail, dans son foyer et dans sa communauté, tout en maintenant sa bonne santé physique et psychologique.
    Il s’agit de créer de la souplesse dans les rythmes et les structures de travail et de proposer des services aux salarié(e)s.
    voir ” L’amélioration de la qualité de vie au travail ” : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=472

    • Agnès Duroni Auteur de l’articleRépondre

      L’article traite de l’égalité professionnelle hommes/femmes mais en effet on peut ouvrir le débat sur l’amélioration de la qualité de vie au travail de façon plus large. Merci beaucoup pour votre partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *